Jour 2 au Viet Nam : Premiers pas au Viet Nam

mini-drapeau-vietnamien

9h30 : lever. Ce qui bien au Vietnam, c’est que même à 9h du matin, la chaleur est déjà très présente. A Hô Chi Minh, il fait environ 24°C au plus froid de la nuit, et 36°C au plus fort de la journée, et ce tous les jours…

S’habiller nécessite donc 15 secondes. Un short, un T-Shirt, enfiler une paire de tong et c’est parti…

Viet Nam : un désordre agréable

Ce qui est génial au Viet Nam par rapport à la Chine, c’est le côté inorganisé du pays. A Beijing, tout est très organisé : c’est un peu difficile à expliquer mais disons qu’à Beijing, les bagages sont passé au rayon x dans le métro, il y a de nombreuses voitures neuves ; il faut remplir plein de papier lorsqu’on arrive dans un hôtel… Au Viet-Nam rien de tout cela :

– Il y a d’innombrables fils électriques dans tous les sens dans la rue

– D’innombrables vendeurs de rue ambulant

– Des nuées de scooters et motos dans tous les sens. Il n’y a pas de feu rouge dans l’intersection mais tout le monde arrive à passer facilement…

Objectifs du jour

C’est notre deuxième jour au Viet Nam. On ne connait pas un mot de VietNamien ni personne au Vietnam. Nos objectifs du jour sont donc les suivants :

– Acheter un bouquin de Vietnamien et apprendre à compter de 1 à 10 et savoir dire « bonjour » et « merci » d’ici la fin de la journée

– Acheter deux cartes SIM Vietnamiennes pour pouvoir téléphoner sur place

– Acheter un kit de survie sur place : shampoing, carte de la ville…

– Arriver à se connecter au WiFi de l’hôtel, pour que je puisse travailler normalement

– Manger un petit déjeuner vietnamien

Nourriture Vietnamienne

Etant un estomac sur patte, manger est plus important que tout le reste, même Internet. On trouve un petit resto de rue, qui propose de délicieux petit plats à de tous petits prix.

Pour 4,50 euros, j’achèterai :

Pour moi : un café au lait, une noix de coco fraîche pour boire le jus à l’intérieur, une omelette espagnole

Pour madame : Un chocolat chaud et une salade de fruits fraîche

Les plats ne sont donc vraiment pas cher (0,30€ le café au lait, 1,70€ l’omelette espagnole) et c’est vraiment délicieux. Je n’ai jamais bu de meilleur café de ma vie à part lors de mon voyage en Italie, où les cafés sont absolument délicieux, très fort et bon marché (80 centimes à 1 euros en Italie)

– En France, le café est souvent imbuvable (jus de chaussette)

– Aux USA, le café est trop dilué dans beaucoup d’eau

– En Chine, le café est une boisson un peu « frime » et souvent vendue très chère (4 euros). On a donc le choix entre boire un café trop cher à Starbuck ou dans des cafés dont les prix sont similaires à Starbucks ou boire un mauvais café à Mc Donald (comptez 1,20 euros à Mc Do)

Au Viet-Nam, premier producteur mondial de café, le café est délicieux. On me servira un café fraîchement moulu avec du lait concentré. Ultra fort et ultra sucré, le café est un vrai bonheur…

Etape 2 : Le shopping de base

Sitôt le petit déjeuner englouti, je commence le shopping de base. Et là je suis vraiment heureux d’être au Vietnam, car les prix sont vraiment très bas, bien plus bas qu’en Chine. Ma copine avait acheté un livre pour apprendre le Viet Namien (Lonely Planet) pour 10 euros en Chine. Le même livre est vendu moins de 2 euros au Viet Nam… Quant aux guides de voyage, ils sont vendus 5 fois moins chers qu’en Chine…

J’achèterai donc :

– 2 cartes SIM Vietnamiennes (200 000 dongs, soit 8 euros les 2)

– 1 livre pour apprendre le Viet (2 euros)

– De la listérine et du gel douche (même prix qu’en France : respectivement 2 et 1 euros)

Ce qui fait toujours un peu bizarre, c’est les prix. Payer 50 000 pour du liquide dentaire, cela fait bizarre au début, mais on s’habitue vite à tous ces grands nombres rapidement…

Etape 3 : Réparer l’ordinateur

Mon ordinateur galère à trouver les WiFi depuis quelques temps… Je vais donc faire réparer mon ordinateur et peut etre changer la carte WiFi. La propriétaire de la guesthouse prendra 5 minutes à me monter sur une carte où est le réparateur le plus proche, avec une amabilité à couper le souffle…

 

Etape 4 : Faire mon réseau  a Ho Chi Minh

Une fois les premières contingences terminées, je compte commencer à faire mon trou au Viet Nam notamment en :

– Appelant un ami d’un ami habitant au Vietnam afin de commencer à avoir mes premiers contacts et amis sur place

– Apprendre quelques mots en Vietnamien

– Commencer à chercher un appartement sur place

 




Envie de partir au Vietnam?

Si cet article vous a donné envie de partir au Vietnam, sachez que Rue d'Asie, le partenaire de ce blog, peut vous aider à organiser votre voyage pour vous. Pour avoir plus d'informations, cliquez ici. Pour demander un devis, cliquez ici




You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Jour 2 au Viet Nam : Premiers pas au Viet Nam”

  1. Jos dit :

    Très intéressant de nous donner quelques infos sur le coût de la vie au Vietnam. J’ai l’impression que tes dépenses vont diminuer de quelques dizaines de pourcents par rapport à la Pékin.

  2. Martin dit :

    La vie est moins chère, ceci étant, les économies à la clé ne sont pas forcément aussi élevées qu’on peut penser:

    – Comme les appart sont 3 fois moins chers qu’en Chine, on s’est fait un peu plaisir. Bilan: -50% de loyer pour ma copine (qui habitait au centre de Pékin), mais pour moi, comme j’habitais au fin fond des banlieues perdues de Pékin, mon loyer mensuel passe de 75€ par mois à 150€ par mois à HCMC…

    – Il n’y a pas de métro à HCMC donc il faudra soit marcher, soit payer des motos taxi soit louer des motos taxis donc plus cher

    – Il y a les tentations. Du genre comme la vie coûte pas cher, tu fais moins gaffe au budget donc tu peux dépenser de l’argent inutilement. Comme quand j’ai fait un tour de manège pour le fun. En France, à 4€ le tour, je n’en aurai pas fait juste pour le fun. Au Vietnam, à 0,50€ le tour de manège, on s’est fait plaisir… Ce n’est pas grand chose bien sûr, mais les petites dépenses dans le genre peuvent vite s’additionner

    Après, je pense pouvoir m’en sortir bien pour 450-500 euros par mois si tout va bien (hors budget sorties) contre 700-900 euros par mois à Pékin. A voir si mes prévisions s’avèrent justes 🙂

Postez un commentaire