Jour 1 au Vietnam : 5 mars

mini-drapeau-vietnamien

Après un interminable voyage – 14h entre le moment où nous quittons notre hôtel à Beijing et le moment où nous arrivons à Hô Chi Minh Ville après deux vols Beijing/Shanghai/HCMC – nous arrivons enfin à l’aéroport de la plus grande ville Viet Namienne.

Il fait chaud – environ 24°C à 1h du matin, avec un fort taux d’humidité. Le passage à la douane se fait relativement rapidement. Premier réflexe : aller dans un ATM récupérer un peu de monnaie…

Je suis devenu millionnaire…

Pour la première fois de ma vie, je suis devenu millionnaire, à 26 ans. Sympa non ? En effet, le dong vietnamien a subi une forte inflation ces dernières années, et ne vaut presque rien. 1 euro vaut 27 000 dongs… Je retirerai donc 5 millions au distributeur (un peu moins de 200 euros au final…)

billets-dong-vietnam

Taxi : pas trop d’arnaque

Le prix normal en taxi de l’aéroport au centre-ville est de 6 à 8 euros (160 000 à 200 000 dongs). Un chauffeur vient nous aborder. Par expérience je sais que c’est mauvais signe, les chauffeurs qui abordent les touristes sont souvent plus chers que les taxis présents dans les zones à taxi. Mais je demande son prix à tout hasard. 400 000 dongs – soit 16 euros. C’est cher bien sûr, mais au moins au Viet Nam on ne cherche pas à nous arnaquer tant que ca par rapport à la Chine où les chauffeurs de taxi tentent de multiplier leurs prix par 5 ou 10 à l’aéroport.

Après négociation, on se met d’accord sur 250 000 dongs. C’est plus cher que le prix du marché, mais cela demeure raisonnable – 9 euros la course – et cela nous permet d’arriver rapidement à l’hôtel…

Une ville vivante

Durant les quelques kilomètres du trajet entre l’aéroport et le centre-ville, notre première impression est excellente. Les rues sont très vertes, pleines de palmiers – pas comme à Beijing où la ville étouffe sous la pollution et est assez grise. Plein de restos de rue sont ouvert (à 1h du matin) et on voit déjà beaucoup de scooters…

Ma copine me dit que le Viet Nam lui fait penser à l’Italie, de la chaleur, des palmiers et des scooters… Pour continuer l’analogie, le Viet Nam dispose d’une excellente nourriture, comme en Italie. La superficie du Viet Nam est égale à celle de l’Italie. Le pays est comme l’Italie allongé du Nord au Sud et on ne peut jamais être bien loin de la mer au Viet Nam. Comme en Italie 😉

Des gens aimables

Après 20 minutes de trajet, nous arrivons à notre guesthouse, situé dans le district 1, le cœur historique de Ho Chi Minh (le district 1 est aussi appelé Saigon). La propriétaire de la guesthouse vient m’accueillir par mon prénom. Je souhaite la payer, mais elle me dit : « pas la peine, vous devez être fatigué. Je vous montre votre chambre et vous n’aurez qu’à payer à la fin de votre séjour ».

Hyper sympa par rapport a un grand nombre de Chinois dont le credo est « argent, argent ; argent ». En chine, on nous aurait demandé l’argent avant tout autre chose, même dans certains restaurants les serveurs nous demandent parfois de payer le repas avant même qu’on aie fini de manger…

Visite de la chambre

La chambre est petite mais confortable et dispose d’une clim bien agréable. Seuls petits désagréments : le mini-frigo ne fonctionne pas, et il y a quelques fourmis microscopiques dans la salle de bain, mais ce n’est pas gênant, et puis la chambre est vraiment peu chère : 13 euros la nuit pour deux.

Le District 1 : au cœur de Hô Chi Minh Ville

Bien que fatigués, on décide d’aller faire un tour dans la rue dehors pour faire nos premiers pas au Viet Nam. La rue où on est située est très touristique, et des nuées de touristes blancs profitent de la chaleur et des prix bas pour passer la nuit à boire des bières dans les bars…

De notre côté, je me ferai abordé par un ladyboy – alors que j’avais la main dans la main avec ma copine… On mange un bout et on file se coucher…




Envie de partir au Vietnam?

Si cet article vous a donné envie de partir au Vietnam, sachez que Rue d'Asie, le partenaire de ce blog, peut vous aider à organiser votre voyage pour vous. Pour avoir plus d'informations, cliquez ici. Pour demander un devis, cliquez ici




You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire