Tunnels de Cuchi

Les Tunnels de Cuchi, vous connaissez? Durant la guerre du Vietnam, les Vietcongs avaient constuits un énorme réseau de galeries souterraines à Cuchi (environ 200 km de galeries), un des districts du Nord-Ouest de Hô Chi Minh Ville.

Histoire du site

Les galeries servaient aux Vietcong à se déplacer à couvert, se soigner mais aussi se planquer lors des attaques. En effet, ces galeries étaient si bien dissimulées dans la jungle que les Américains, ignorant tout des galeries, ont construit une base militaire au dessus des galeries. La nuit, les Vietcongs sortaient, tuaient des Américains et se planquaient dans les tunnels, et les Américains ignorant tout des tunnels ne savaient que faire à part constater leurs pertes humaines.

Lorsqu’ils ont découvert les tunnels, les Américains ont tout tenté:

1) Ils ont cherché à trouver les tunnels, en vain tant les tunnels sont bien camouflés. Quant aux galeries de ventilation des tunnels, notamment des cuisines, un système ingénieux a été mis en place pour qu’elle se fasse de façon indécelable.

tunnels-de-cuchi-camoufles

 

Source

Et puis quand bien même ils auraient trouvé les tunnels, ils n’auraient pas pu rentrer dedans, car les galeries étaient à la taille des combattants Vietnamiens, et les Américains étaient trop gros pour rentrer (Note personnelle: les tunnels ont du être élargis pour permettre leur accès aux touristes)

2) Ils ont dressé des chiens pour chasser les Vietcongs. La encore ce fut un cuisant échec. Les Vietcongs avaient des produits (je ne me rappelle plus, du poivre peut être) pour brouiller l’odorat des Chiens et les Vietcongs tuaient les chiens et ramenaient ensuite les cadavres à la base militaire US. L’effet psychologique fut redoutable, et à la longue, les soldats américains refusaient d’envoyer leurs chiens à la chasse aux Vietcongs

3) Les américains ont été si énervés qu’ils ont lancé l’opération Crimp en 1966, avec 8 000 soldats. Pour vous donner une idée des moyens mis en oeuvre, le Vietnam reçut 3 fois plus de bombes que la totalité des pays durant la seconde guerre mondiale, et Cu Chi fut l’endroit le plus bombardé du Vietnam… En l’espace de 6 jours, la jungle recouvrant autrefois les lieux fut transformé en paysage lunaire. Quelques tunnels furent découverts, mais ils étaient trop petits pour les soldats US et les américains préféraient détruire les tunnels (grenade, goudron chaud…) que d’y pénétrer… Echec cuisant des américains.

4) Les américains ont lancé lancé un an plus tard une nouvelle opération militaire, avec 30 000 soldats cette fois ci.  Techniquement les Américains ont gagné, mais stratégiquement les Vietnamiens ont gagné, ayant gardé en possession les tunnels… Au final, les Américains ont déclaré la zone « Overkill » et ont littéralement bombardé méticuleusement chaque mètre carré de Cuchi. Les bombardiers avaient pour ordre de se débarrasser de leurs bombes sur Cuchi avant de retourner dans les bases militaires.  Les Américains ont cette fois détruit une bonne partie des tunnels, mais le réseau a tenu bon et au final, l’intelligence des Vietnamiens ayant été plus efficace que la force brute des américains…

Des tunnels de guerre au mémorial de guerre

A la fin de la guerre du Vietnam, le gouvernement a décidé de transformer ces tunnels en mémoriaux de guerre, et de les ouvrir (au moins en partie) au tourisme. Du coup, certains tunnels furent élargis pour permettre aux touristes d’y accéder. Pour cette raison, mon amie et moi avons décidé de visiter ces tunnels.

Pour aller aux tunnels de Cuchi

Pour vous rendre aux tunnels de Cuchi, vous avez deux possibilités. Vous pouvez aller à Bui Vien (quartier routard) commander un tour organisé à 5 ou 6 dollars dans une des nombreuses agences de tourisme sur place. Mais n’ayant pas eu envie de voyager en gros groupes organisé, nous sommes allés aux tunnels de Cuchi par nos propres moyens. Pour cela, rendez-vous à la gare routière en face du marché de Ben Tanh, prenez le bus direction Cuchi (je ne sais plus le numéro mais sur un des bus est marqué en gros comme terminus: Cuchi, c’est très simple donc) puis une fois à Cuchi, changez de bus dans la gare routière en direction des tunnels. Pas de soucis à avoir, si vous avez un doute ou avez peur de vous perdre, on saura vous renseigner 😉

bus-pour-cuchi

tunnels-cuchi

 

2 réseaux de tunnels

Il existe deux parties visitables. Une des parties est réputée être plus sympa à visiter mais plus touristique. L’autre partie est plus confidentielle. Nous avons choisi le petit réseau de tunnel de Cuchi. Une fois sorti du deuxième bus, nous marchons un peu autour du complexe de Cuchi, pour visiter un peu la campagne alentour. Quelques photos:

martin-et-petits-jackfruits

martin-et-jackfruit

Jacquier. Le fruit est énorme et peut dans certains cas peser jusque 25 kilos

panoramique-musee-cuchi

Musée de guerre, Cliquez ici pour agrandir

representation-guerre-vietnam

 Nous continuons notre marche sous le cagnard (environ 38 à 39°C car les mois de mars à mai sont les plus chauds de l’année) en direction des tunnels de Cuchi

entree-tunnels-de-cuchi

anciens-obus-guerre-vietnam

D’anciens obus de guerre américains. Ayant servi pour détruite le Vietnam durant la guerre, 20 à 30% des obus et bombes n’ont pas explosé durant la guerre (UXO), et contaminent des zones entières du Vietnam et continuent de tuer. Le gouvernement Vietnamien continue de nettoyer des zones contaminées aux UXO, mais certaines zones sont encore contaminées… Il y a un mois, deux étudiants ont explosé sur une ancienne bombe non explosée dans le centre du Vietnam… Méfiance donc si vous comptez visiter la DMZ, et de manière générale, ne marchez pas au milieu de la jungle seul sans savoir… En même temps, c’est du bon sens non?

aga-en-militaire

cluster-bomb-cuchi

 Anciennes bombes à fragmentation (cluster bombs)

 

Tunnels de Cuchi

reseau-tunnels-cuchi

Maquettes des tunnels de Cuchi

entree-tunnel-cuchi

 Entrée d’un tunnel

un-tunnel-a-cuchi

Nous entrons dans un tunnel sous une chaleur étouffante. Le tunnel est petit (environ 1m/1m20 de haut) et peu large (50 cm maximum), nous obligeant à marcher à moitié vouté sur nous même. Rien que de penser que des milliers de soldats vivaient dans des tunnels encore moins large à l’époque m’impressionne…

tunnel-eclaire-a-cuchi

 

 

puits-tunnel-de-cuchi

Un puits

Puis on sort du tunnel.

martin-sort-de-tunnel-de-cuchi

 Photo typique du touriste sortant d’un tunnel à Cuchi

Le drame

Après avoir visité un premier tunnel, mon groupe (arrivé à Cuchi, nous avons intégré un petit groupe de touristes) arrivons à un deuxième tunnel. Le guide du tour nous pousse à visiter un deuxième tunnel. J’ose m’aventurer en premier dans un tunnel particulièrement étroit et humide. Avec la chaleur dehors, j’étouffe, et avance aussi rapidement que possible pour sortir du tunnel…

Quand je sors, je vois mon amie, paniquée. Le deuxième touriste est allongé sur le dos, inconscient, et semblait avoir crié « un scorpion »… Personne dans le groupe, je dis bien personne n’a bougé… Je fut le premier à rentrer à nouveau dans le trou pour tenter d’aider le touriste, mais très rapidement, je me sens mal et crie pour qu’on me donne de l’eau car je me sens mal… J’essaie de donner de l’eau au touriste mais il a déjà perdu connaissance… Du coup, deux gros gaillards et moi tentons de le sortir du trou mais ce n’est pas facile de tirer vers le haut quelqu’un de 80-90 kilo inconscient depuis un trou de 50 cm de large avec 40°C de température… Au bout de 5 minutes, nous réussissons, mais le touriste va de plus en plus mal.

Quelqu’un appelle un médecin. Personne ne vient. Des touristes font un massage cardiaque à la victime et une piqure d’adrénaline, mais il ne va pas mieux. 15 minutes après, le médecin arrive, en marchant lentement et sans aucun équipement… Puis arrive un brancard. Moi et d’autres touristes transportons la victime inconsciente dans la jungle… En chemin, mon pied droit tombe dans un trou d’un tunnel qui ne fut pas sécurisé et caché sous un tas de feuille. Bilan: quelques éraflures pour moi, et la victime tombe du brancard… On repart d’aussi belle, mais sur place, aucune ambulance.

probleme-anglais-cuchi

Il y a une Mercedes neuve garée sur un parking… Mais au final, ce fut une vieille voiture toute pourrie et non climatisée qui arriva pour transporter la victime jusqu’à l’hôpital… J’apprendrai quelques jours plus tard que le touriste fut mort…

Moralité

Le touriste étant entré juste après moi dans le deuxième tunnel a perdu conscience dans le tunnel et est mort ensuite. Un grand gaillard de 25 ans et 90 kilos… Cela aurait pu être moi… ou peut-être pas. Le touriste aurait crié « un scorpion », or les scorpions les plus dangereux sont les petits. Trop petits pour être visible dans un tunnel. Le gros scorpions sont peu dangereux et en cas de morsure, on a largement le temps d’aller à l’hôpital…

Je pense (mais je ne saurai jamais) que l’accident du touriste venait d’un mauvais concours de circonstance, à savoir:

– Il était arrivé la veille au Vietnam (fatigue du transport en avion + décalage horaire)

– C’était le jour le plus chaud de l’année ou presque

– Il voyageait seul donc personne n’a su comment réagir lors de l’accident

– Peut-être n’avait-il pas bu assez?

– Peut-être était-il allergique aux piqures de scorpions

– Peut-être était-il clostrophobe?

Toujours est-il que cela m’a rappelé à quel point la vie ne tient parfois qu’à un fil et qu’il vaut mieux être prudent, éviter de voyager seul et surtout qu’il est important de profiter de la vie au quotidien selon l’adage des Bouddhistes et selon le fameux Carpe Diem…

 

La fin…

Du coup, n’ayant pas le moral, on décide (mon amie et moi) d’abandonner la visite du site (on avait prévu de visiter Cuchi et les temples de Cao Dai par la suite) pour rentrer à Hô Chi Minh Ville en bus…

On contactera plus tard l’ambassade du Royaume-Uni pour leur relater notre version des faits… Et on n’aura aucune nouvelle en retour…

Voilà, cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a intéressé et bonne visite sur unfrancaisauvietnam.com




Envie de partir au Vietnam?

Si cet article vous a donné envie de partir au Vietnam, sachez que Rue d'Asie, le partenaire de ce blog, peut vous aider à organiser votre voyage pour vous. Pour avoir plus d'informations, cliquez ici. Pour demander un devis, cliquez ici




You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Responses to “Tunnels de Cuchi”

  1. Jeremie dit :

    Terrible ça fait froid dans le dos ton histoire, tu as été très courageux de retourner dans ce trou…

  2. Bonjour Martin,

    merci pour cet article, je ne savais pas qu’il y avait autant de tunnels au Vietnam.

    Par contre, la fin de l’article est moins drôle et fait réfléchir… Le voyage reste tout de même dangereux!

  3. Martin dit :

    Moi non plus, j’ai découvert ces tunnels une fois arrivé au Vietnam. Le voyage est dangereux, oui et non. Des gens meurent tous les jours d’accident de voiture, un Français meure tous les 50 minutes dans une chute d’escalier… Peut-être que c

  4. Martin dit :

    @Jeremie: Je ne me serai pas vu laisser un mourant dans le trou. Malheureusement mon aide ne fut pas d’une grande aide…

    @Jos: Moi non plus, j’ai découvert ces tunnels une fois arrivé au Vietnam. Le voyage est dangereux, oui et non. Des gens meurent tous les jours d’accident de voiture, un Français meure tous les 50 minutes dans une chute d’escalier… Peut-être que ca aurait pu être moi, peut-être qu’il n’a pas eu de chance « c’est la vie » comme dit un ami Vietnamien? Une chose est sûre: il faut profiter de la vie à chaque instant…

Leave a Reply to Jeremie